Logo

 

Espace pub

LE GROUPE DE PRESSE

Nous écrivons depuis 19 ans. Maintenant, nous parlons et nous écrivons.
Grâce à  radio « Wend-panga » basée à Ouahigouya, émettant sur 95.8 FM 

Les Editions Les Pays , le premier groupe de presse privée au Burkina


Numéros utiles
Bobo Dioulasso

Sapeurs-pompiers:
18
Ambulance:
20970044 / 45

Police:
17
Gendarmerie:
20970059
20970033

SONABEL:
20970060
20982230

ONEA:
20976565
20970009 / 10

ONATEL:
20495346


Evasion
Votre sante

La une en image


Administration & Rédaction Cité 1200 logements
(face au CIJEF et à l'ISIG)

Tél : (226) 50 36 20 46 /
50 36 17 30
Fax : (226) 50 36 03 78
E-mail :
ed.lepays@lepays.bf
webmaster@lepays.bf
01 BP 4577
Ouagadougou 01
Burkina Faso

Représentation Bobo
Tél. : (226) 20 98 00 95

Représentation Ouahigouya
Tél.: (226) 40 55 41 60

Représentation Koudougou
Tél.: (226) 50 44 13 41


Numéros utiles

Ouagadougou

Sapeurs-pompiers:
18 / 50306948 / 50306947

Ambulance:
50306644 / 45

Police:
50306383 / 50307100

Gendarmerie:
50313340 / 39
80001154

SONABEL:
50306100

ONEA:
222276/77
50343460

ONATEL:
50334001

vendredi 18 avril 2014

TECHNIQUE DE PLAIDOYER ET DE LOBBYING

  Le ROSSAD forme ses leaders
Publié le jeudi 5 août 2010

Le Réseau des organisations de la société civile pour la sécurité alimentaire durable (ROSSAD) a organisé du 4 au 5 août derniers, une session de formation en techniques et outils de plaidoyer et de lobbying au profit des membres de son conseil de gestion et de son comité de suivi et contrôle. Cette mise à niveau avait pour but de renforcer les capacités de ces leaders d’associations en matière de plaidoyer et de lobbying.

Parce qu’une lutte sans méthode est une lutte sans victoire, il est nécessaire pour les groupes de pression de maîtriser les techniques à même d’attirer l’attention des décideurs sur la question de la sécurité alimentaire. C’est ainsi que le Réseau des organisations de la société civile pour la sécurité alimentaire durable (ROSSAD) a entrepris de renforcer les capacités de ses responsables en techniques de plaidoyer et de lobbying. Tel fut le but visé par la session de formation qu’il a initiée, du 4 au 5 août 2010, au profit des membres de son conseil de gestion et de son comité de suivi et de contrôle. Convaincue que l’insécurité alimentaire n’est pas une fatalité du moment où, selon les études de certaines institutions internationales, les richesses mondiales cumulées suffisent pour nourrir le double de la population mondiale. Pour Clémentine Ouédraogo, présidente du ROSSAD, mourir de faim aujourd’hui ne peut plus être considéré comme une mort naturelle mais plutôt un assassinat.

La session de formation a donc eu pour objectifs, entre autres, de donner aux participants les connaissances nécessaires en matière de plaidoyer et de lobbying, de leur fournir des outils et techniques de plaidoyer et de lobbying et d’identifier d’éventuels thèmes ou actions de plaidoyer et de lobbying. Selon la formatrice Aline Ouédraogo/Napon, chargée du plaidoyer à WaterAide Burkina, il a été par exemple question du cycle du plaidoyer. Ce cycle étant constitué de la proposition, du rassemblement des informations, de l’évaluation des informations, de la planification, de l’action et de l’évaluation. Les trois dimensions du lobbying ont également été abordées. Ce sont le plaidoyer pour les pauvres et personnes vulnérables et marginalisées, avec les pauvres et personnes vulnérables et marginalisées, par les personnes pauvres, vulnérables et marginalisées. Le plaidoyer peut être défini comme le fait de parler ou plaider pour le compte d’une autre personne afin d’obtenir justice, de proposer ou demander quelque chose à quelqu’un. C’est l’action menée par les agences de développement, la société civile et les personnes privées pour apporter un changement. Quant au lobbying, c’est la pratique du plaidoyer visant à influencer un gouvernement, de manière à ce que le point de vue d’un individu ou d’une organisation y soit représenté, et que la législation soit élaborée et mise en oeuvre en conséquence. C’est une action menée par un groupe organisé pour infléchir les décisions de la puissance publique dans le sens de ses idées ou intérêts. Toutefois, cette rencontre de travail a également été une opportunité d’échanges et de rapprochement des différentes associations oeuvrant dans la lutte pour la sécurité alimentaire au Burkina Faso.

Juste PATOIN

Répondre à cet article

......................................................
| |




Copyright Les Editions Le Pays | SPIP